Histoire de la photographie

 

Au 16ème siècle, Léonard de Vinci a découvert le principe optique de l’appareil photographique. 

C’est un français, Nicéphore Niepce, qui a inventé la photographie en fixant les images. 

La plus vieille photographie connue date de 1822. 

En 1829, Niepce s’associe avec le peintre Daguerre. Pendant 4 ans, ils travaillent séparément en se donnant les résultats de leurs expériences. En 1833, suite à une attaque cardiaque, Niepce décède. 

Pendant 6 ans, Daguerre continue seul les recherches. Le 7 janvier 1839, il décide de faire une communication à l’académie des Sciences en demandant au professeur Arago de présenter les résultats de ses recherches. Les photographies sont baptisées "Daguerréotypes". 

En 1841 un anglais Fox Calo découvre le "Calo type", qui ne donne pas des positifs comme le Daguerréotype mais des négatifs. L'avantage est qu’avec un négatif, on peut développer plusieurs positifs

50 ans plus tard,  un américain, George Eastman, invente un appareil facile à manier, à portée de tous. Il a l’idée d’équiper son appareil d’un rouleau de film sur papier qui permet de prendre 100 images successives. 

Un ingénieur allemand, Oscar Barnac, décide de réaliser un appareil qui soit petit et de haute précision. En 1924 apparaît le premier "Leica" pesant à peine 500 g et pouvant prendre 36 vues sur un film de 35 mm. 

Les appareils se sont modernisés au cours des années. Il a fallu 10 ans et 250 000 000 de dollars pour arriver à fabriquer un polaroïd. Cet appareil donne les photos directement et elles se développent à la lumière du jour et à l’air libre en moins de 4 minutes. 

De nos jours, on utilise des appareils numériques sans film.

Jazzy

 

Sommaire

marqueur eStat'Perso