ASTERIX ET OBELIX

Le Banquet de Noël.
Cela se passa la veille de Noël ; tout le monde était joyeux et mangeait autour d’une table.

Soudain Falballa se leva et dit :
« Mes chers amis, j’ai une très bonne nouvelle à vous annoncer, je pars en lune de miel avec Tragicomix.
- Pendant combien de temps partez-vous ? demanda un gaulois.
- 8 jours, répondit Tragicomix.
- Obélix ! veux-tu du sanglier ? demanda Astérix.
- Non..... Merci, Astérix.
- C'est cette petite qui te rend si triste ? demanda Astérix.
- Ne parle pas d’elle comme ça, surtout que tu es plus petit qu’elle. Bon allez ! Je vais dans ma cabane », dit-il en pleurant.
Puis Panoramix se leva et dit :
« Chers citoyens, nous n’avons plus de potion donc je vais aller cueillir des plantes dans la forêt. Astérix va me préparer mes affaires.
- Les voilà... dit Astérix.
- Mais déjà !
- Oui, je me doutais bien que vous alliez partir. »
Au moment où Panoramix rentrait au village, les Romains l’ont enlevé. César regroupa son armée et dit :
« Ecoutez-moi bien ! Je veux que vous attaquiez le village gaulois sur-le-champ. C’est un ordre ! »
Pendant que les Gaulois mangeaient, les Romains étaient en route. Quelques temps plus tard, les Romains arrivèrent. Après une longue bagarre, les Romains firent prisonniers tous les villageois ; sauf Obélix qui ne bougeait pas et qui était pris pour une statue.

Huit jours s’écoulèrent, Falballa et Tragicomix rentrèrent et cherchèrent leurs amis dans tout le village.
"Tragicomix, tu n’en as pas trouvé ? demanda Falballa.
- Non et toi ? demanda à son tour Tragicomix.
- Non plus, répondit la jeune fille. Ho ! Là-bas. Regarde, voici Obélix ! dit Falballa.
- Oh ! Falballa ! Tu es revenue ! Mais tu es là, toi aussi, Tragicomix ! dit Obélix.
- Obélix ! Où sont-ils tous passés ? demanda Tragicomix.
- Ils sont sûrement en lune de miel !
- Mais tu es sûr qu’ils n’ont pas été kidnappés ?
- Je ne sais pas.

- Attention ! Des Romains ! dit Tragicomix. »
Obélix se chargea des Romains.
« Et si nous prenions leurs vêtements pour pouvoir rentrer dans leur camp ? proposa Falballa.
- Oui, c’est une très bonne idée ! » répondirent Obélix et Tragicomix.

Pendant qu’ils allaient dans la direction du village romain, Panoramix avait préparé de la potion grâce aux plantes qu’il avait cueillies avant qu’il ne se fasse capturer. Il en a profité pour en donner à tous les Gaulois qui étaient prisonniers avec lui. Quand les trois gaulois arrivèrent, Obélix assomma le garde de l’enclos et pris la clef pour délivrer ses amis gaulois. Comme ils avaient bu de la potion , ils assommèrent tous les Romains et rentrèrent au village.
Là, ils dansèrent(B)et firent la fête. (A)