LE COLORADO III

 

Un Saverdunois, Antoine de Seynes descendit le canyon du Colorado en 1939 en kayak en compagnie de Mr et Mme De Colmont. Ce fameux kayak, surnommé le "Colorado III", mesurait 5,25m sur 0,80m de large.

La suite de son histoire nous la trouvons dans le livre de Michel Brousse intitulé "Au bataillon de choc avec Georges Schlumberger" des éditions Gallimard. Ce roman de 253 pages date de 1949 (3° édition). Il relate les aventures des deux hommes : Michel Brousse et Georges Schlumberger, spécialiste du Kayak. Ce dernier, "dès 1939, âgé de 17 ans, s'était entraîné sur la Creuse avec les fameux descendeurs du Colorado, Bernard et Geneviève de Colmont et Antoine de Seynes (le Saverdunois), bien connu sous le nom de "French trio..." Quand Brousse proposa à Schlumberger de s'évader vers l'Espagne en kayak, celui-ci accepta et alla demander à Antoine de Seynes le 25 avril 1943 de lui prêter son kayak appelé "Colorado III", entièrement démontable. Ils partirent du Têt le 8 mai 1943 et arrivèrent à Mataro, au Nord de Barcelone le 15 mai. Ils planquèrent leur embarcation dans une sortie d'égout. Le reste du livre relate leur arrestation à Barcelone, leur emprisonnement à Masnou, leur libération, leur engagement dans le Bataillon de Choc de Corse, leur participation aux combats de l'île d'Elbe, de Toulon, des Vosges où mourut Schlumberger le 4 octobre 1944.

Le jour même de l'arrestation de Michel Brousse et Georges Schlumberger à l'entrée de Barcelone, le 15 mai 1943, les autorités espagnoles saisirent le kayak et l'entreposèrent dans un coin de la base navale de Carthagène. En 1948, Michel Brousse, seul survivant de l'évasion par la mer en kayak, fut reçu par l'amiral qui commandait la base. Il connaissait leur histoire, il savait que Schlumberger avait été tué et il se dit heureux de rendre ces souvenirs dont il comprenait tout le prix. Il lui fit remettre, sans la moindre formalité, le kayak, tout monté et intact, seule la toile caoutchoutée était durcie par l'eau de mer. Brousse le plia soigneusement en trois sacs. Il y trouva aussi les deux sacs de couchage qui étaient restés dans le kayak, au fond de l'un d'eux se trouvait encore le drapeau tricolore qu'il y avait glissé. Brousse ramena le kayak à Paris et le remit comme un souvenir précieux à Maurice Schlumberger, le père de Georges, qui habitait Marnes la Coquette.

En 1950-51, le "Colorado III" fut exposé aux Invalides à l'occasion d'une exposition sur la Résistance.

En 1990, les enfants de Maurice et de Françoise Schlumberger décidèrent de donner le kayak à l'unité de tradition du Bataillon de Choc, au Centre National d'Entraînement Commando de Mont-Louis dans les Pyrénées Orientales. Depuis il a été exposé dans la salle d'honneur qui est devenue le musée du CNEC.

Retour à la page du voyage à Mont-Louis

Retour à la page Accueil du site