OBSERVATIONS

La durée du séjour :

Nous n'y sommes restés que 3 jours et 2 nuits pour que cela revienne le moins cher possible aux parents. Nous avons tenu notre pari de 50 F par jour par élève comme une sortie normale. Les aides et surtout la tombola ont permis de couvrir la différence des dépenses avec les recettes des cotisations.

Il est sûr qu'un ou deux jours de plus nous auraient permis de mieux visiter Barcelone et sa région. Mais nous avons réalisé les visites indispensables à leurs romans. Néanmoins, nous avions prévu un peu trop de marche le premier jour (voir visites) alors que les enfants étaient fatigués pour s'être levés tôt et après 5 heures de trajet. La visite de la Sagrada Familia peut durer 1 heure.

Les élèves ont préféré le Parc Güell (pour les filles) et le labyrinthe d'Hortent (pour les garçons) moins connu mais très agréable.Ce dernier lieu aurait mérité plus de temps pour pouvoir y organiser une chasse au trésor (demander le plan).

 

Le lieu du séjour :

Les auberges de jeunesse sont nombreuses autour de Barcelone. Il en existe une au cœur de la ville près du Park Güell mais elle n'était pas libre quand nous avons réservé au mois de novembre.
Néanmoins notre centre était très agréable. Il se situait dans la banlieue de Barcelone à El Masnou, à 12 km au nord, à 1 km de la côte. Le personnel a été très serviable et les repas copieux. Les chambres collectives (6 à 13 places) étaient simples mais les sanitaires étaient très corrects et propres. Les enfants et les parents ont apprécié l'état impeccable des lieux refaits de neuf. Le centre ne se trouvait qu'à une demi-heure du port de Barcelone (même si la première fois nous avons perdu un peu plus de temps pour y parvenir).

Comment entrer en contact avec ces lieux ?
Soit vous téléphonez à l'office de tourisme de Barcelone au 00 34 93 238 40 00. Ils vous enverront si vous leur demandez la liste des centres des Auberges de jeunesse, les lieux à visiter (avec jours, horaires et prix).
Soit vous contactez directement au 00 34 93 555 56 00 l'Auberge Josep M.Batista i Roca, Av. Srs Cusi i Fortunet, 52, 08320 El Masnou (Barcelona).

Comment téléphoner ?

Pour téléphoner de France en Espagne, il vous faut faire le 00 34... et les 9 derniers numéros de votre correspondant. Si vous avez un portable pouvant recevoir à l'étranger (forfait international), composez directement les 10 numéros connus commençant par 06... Attention car si on vous téléphone, vous aurez une participation minime à prévoir.
Pour ne pas être dérangé continuellement par des parents qui voudraient avoir des nouvelles de leurs enfants, nous avons convenu qu'on ne pourrait nous joindre sur ce portable international qu'en cas d'extrême urgence (accident, décès...) et nous avons donné aux parents les numéros de téléphone du directeur de l'école et personnel afin qu'il filtre les appels (lui seul connaissait notre numéro).

Pour téléphoner d'Espagne en France, il faut faire le 00 33... et les 9 derniers numéros de votre correspondant.

Pour téléphoner de portable international à portable international en Espagne ou pour être contacté par une personne du groupe (éloignée), veuillez composer le 00 33 6... et les 8 derniers numéros.

Le voyage :

Il dure environ 5 heures à l'aller contre 4 h 30 au retour. C'est long et les enfants ont apporté des jeux de cartes, leurs consoles, leurs écouteurs radio... Ils ont peu regardé les magnifiques paysages traversés malgré les recommandations : tunnel du Puymorens, chaîne des Pyrénées, sierra de Monserrat, la mer... Les cassettes vidéo du commerce sont interdites sauf celles du transporteur.

Beaucoup d'enfants ont été malades à l'aller (prévoir des poches) et peu au retour par l'autoroute. Ce second parcours, par l'autoroute, est conseillé même s'il revient un peu plus cher (péage et kilométrage).

Listes des élèves :

Vérifier que tous les élèves ont fait faire leur carte d'identité. Les récolter avant le départ pour être sûr que personne ne l'oublie.

Récupérer les autorisations parentales de sorties du territoire et demander à la préfecture (ou sous-préfecture) une autorisation collective de sortie du territoire métropolitain de mineurs participant à un voyage à l'étranger. Ils vous la renverront signée.

Vérifier que tous les enfants aient eu leurs vaccins à jour.

Vérifier que tous les enfants aient une assurance personnelle. Pour ceux qui sont mal assurés, l'assurance collectivité MAIF de l'école couvrait tous les élèves à l'étranger.

Vérifier que tout le monde ait rempli sa fiche E111 demandée à la caisse primaire de l'Assurance Maladie de la Sécurité Sociale. Renvoyer l'ensemble à la caisse. Les personnes ayant une autre caisse (enseignants, agriculteurs...) doivent la leur faire parvenir.

Récupérer toutes les autorisations de départ signées des parents (formulaire IA 09 / 06 TER) et les formulaires des renseignements médicaux ( IA 09 / 07).

Faire une liste des élèves pour l'Académie avec leur adresse et les numéros de téléphone (en emporter pendant le voyage en cas d'accident) et une autre pour le Conseil Général qui, en Ariège, participe à hauteur de 25 F par jour et par enfant aux frais de voyage. Cela nous a permis de faire baisser le prix de revient de 75 F pour 3 jours. Nous avions demandé aux parents une participation de 225 F. Ce qui fait, en abaissant du montant de l'aide accordée par le Conseil Général, une participation réelle de 150 F pour 3 jours. Cette dernière liste devra comporter Le nom de l'enfant, son prénom, le nom des parents, leur adresse complète.

Le jour du départ, faire remplir par le transporteur, la fiche IA 09/03 bis indiquant le modèle du car, ses numéros d'immatriculation, de carte violette, de permis de conduire...

Groupes :

Avant de partir, nous avons fait des groupes de 3 à 4 enfants pour un adultes. Comme nous étions 12 accompagnateurs, nous avons dégagé un responsable (l'interprète) en cas d'accident ou autre (aller prendre les tickets...) et 11 groupes ont été ainsi constituer.

Cela nous a permis de visiter par petits groupes, ce qui est plus facile pour expliquer aux enfants les choses à voir ou à comprendre. Cela a apporté une grande sécurité. De plus, les groupes se suivaient et n'étaient espacés que de quelques mètres. Par moments, certains groupes fusionnaient selon les affinités. Les enfants les plus difficiles étaient encadrés par le maître ou un accompagnateur homme.

Il est important d'amener une personne parlant couramment la langue du pays. Cela peut être un enseignant ou un parent. Cela s'avère très utile quand on contacte par téléphone (pour réserver) l'office de tourisme et à plus forte raison le centre d'hébergement.

 

Retour à la page Voyage à Barcelone