LAENNEC

L'inventeur du stéthoscope

Le stéthoscope est dû au médecin français Laennec. C'est un simple rouleau de papier qui, en 1816, lui servit de premier stéthoscope. Puis il fabriqua un cylindre de bois, long d'une trentaine de centimètres, aux extrémités évasées et percé d'un tube en son axe médian, auquel il donna ce nom (du grec stethos, poitrine).

Ce n'est qu'au début du xx° siècle que se généralisa l'emploi du stéthoscope biauriculaire doté d'un système amplificateur des sons.

L'auscultation, cette méthode de diagnostic médicale qui consiste à écouter les bruits émanant du cœur et des poumons, a été trouvée et mise au point par Laennec à partir de 1816. Son Traité de l'auscultation fut publié en 1819.

(Texte trouvé dans le "Dictionnaire des inventions, Depuis quand ?" de Pierre Germa, pages 302 et 36.
Éditions : France Loisirs)

Retour à l'accueil

Retour au sommaire