Jean JAURES

MUSEE JAURES : La figure de Jean Jaurès (né en 1859) prend rapidement une dimension internationale. Député du Tarn, fondateur du journal "l'Humanité", alors organe du socialisme naissant, ardent défenseur de Dreyfus, Jaurès sera assassiné à la veille de la 1ère guerre mondiale. Le centre national et le Musée Jean Jaurès retracent la vie de cet homme politique, célèbre tribun humaniste, ainsi que les événements liés à la 3ème république.

 

Jean JAURES, homme politique français (né en 1859 et mort en 1914), fut un brillant universitaire, un journaliste connu et un député républicain (1885-1889). Durant la période toulousaine, la pensée de JAURES commence à prendre forme. Il est sensible à un socialisme modéré, ouvert à toutes les bonnes volontés. Il le perçoit comme une évolution naturelle de la société dans l’unité de la nation, plus que dans la révolution et la lutte des classes. Fondateur (1904) de « L’humanité », ( histoire socialiste 1789-1900,1901,1908), JAURES est le véritable leader du socialisme français, surtout après la création de la S.F.I.O. en 1905. Attiré très tôt par le combat politique, il est élu député du Tarn à 26 ans, en 1885. C’est dans les années 1890-1893 qu’il adhère définitivement au socialisme, au contact des ouvriers toulousains, puis des mineurs de Carmaux, dont il soutient la lutte. Combattant de la paix, il consacra sa vie à faire de la politique.

 

JAURES ASSASSINE : Il s'attira de très vives inimitiés et fut assassiné à Paris, devant le café "Le Croissant" le 31 juillet 1914 par un fanatique (Raoul Villain), alors qu'il s'apprêtait à mener une nouvelle campagne pour la paix. Il fut le premier tué de la 1ere guerre mondiale qui fit 1 200 000 morts français.

Mais, grâce à Jean Jaurès, le socialisme avait vécu unifié quelques années, l'action ouvrière s'était développée et la République lui rendra hommage en 1924. Jaurès a écrit de très nombreux ouvrages, parmi lesquels on peut citer : Action socialiste (1899), Etudes socialistes (1901), Histoire socialiste de la Révolution française (1789-1900).