Docteur Georges DURIN,

Directeur Départemental de la Santé de l’ARIÈGE - FOIX

Titulaire de la Carte de Militant des M.B.R. N°40 délivré par le M.L.N.
Vice-Président F.N.A.R. - Section ARIÈGE.

Activité dans la Résistance :
Juillet 1941 : Organisation Froment (service de santé).
Juin 1942 : Combat.


1943 : Chef du S.R. Arrondissement de Pamiers.
Membre du Directoire Départemental désigné par Londres.
Décembre 1943 : Directeur Départemental du Service de Santé.
Février 1944 : Membre du Directeur Départemental désigné par Alger au titre de la Résistance.
19 août 1944 : Vice-Président du C.D.L.N. de l’Ariège.
Août 1944 : Responsable sanitaire départemental.
Président du C.O.S.O.R.

PASSAGES : 117 avec GOUAZE-DENONDEDIEU-Dr ROUSSE-MOLINS et PEYREVIDAL.

Parachutages: Recherche du contact, puis prise de contact avec l’Intelligence Service homologation d’un terrain dans la commune de Saverdun.
Formation de l’équipe de parachutage.
Organisation du camouflage des objets parachutés.
17 tonnes d’armes et d’explosifs parachutés, puis entreposés de décembre 1943 à juin 1944.
Fin juin 1943 reçu et camouflé chez moi, pendant 8 jours, des membres de la Résistance (dont le secrétaire du syndicat communiste des mines de Carmaux) qui venaient d’être extraits de vive force de la prison d’Agen par le groupe Franc Joly qui les amena à Saverdun chez moi, dans la suite même où ils furent délivrés.

Le 3 janvier 1944, averti que la Gestapo allait m’arrêter, ai quitté Saverdun pour me camoufler dans la Région. Ai gardé le contact avec Saint-Martin, chef de la résistance du canton de Saverdun, le Dr BAUDOT, directeur régional du Service de Santé, A.S. avec Saint-Jean du Directoire Régional de la Résistance, R.4. FLORIAN, AUBERT et SUZANNE.
Ai continué le Service de Renseignements en liaison avec le maquis G.F.L. de Saverdun (La Gestapo a perquisitionné mon domicile le 6 janvier 1944 et le 13 janvier 1944 a arrêté puis envoyé à Saint-Michel et à Compiègne où il a séjourné deux mois et demi, mon père âgé de 76 ans).

Vice-Président du C.D.L. Le 19 août 1944 (comme permanent).
Nommé médecin Inspecteur de la Santé de l’Ariège, le 7 novembre 1944
Président du C.O.S.O.R.
Président du Comité d’Aide et de Reconstruction des Communes de l’Ariège sinistrées par les Allemands.
Président de l’Association Départementale de l’Accueil des M.N.P.,
C.D.R. de l’Ariège, Vice-Président de l’U.F.A.C.

TITRES UNIVERSITAIRES : Boursier National pour le P.C.N., Lauréat de la Faculté.
Externes des Hôpitaux de Toulouse : Juillet 1914.
Interne provisoire des Hôpitaux de Toulouse année 1920-1921.
Thèse le 22 juillet 1922, mention T.B.
Trésorier du Syndicat des Médecins de l’Ariège, années 1937-1938-1939.
Président du C.O.S.O.R.
Vice-Président de l’U.F.A.C.

accueil

sommaire