Massacre de Justiniac

Le 6 juin 1944, eut lieu le débarquement des Alliés en Normandie. Cet événement provoqua une effervescence dans Saverdun et dans les bois environnants. Tout le monde crut que le jour de la Libération était arrivé. Tous les jeunes, non partis au STO et cachés dans les bois de Piquetalent, de Canté ou autres, se regroupent autour du gendarme Saint-Martin, chef cantonal de l'Armée Secrète. Mais les Allemands sont toujours là et veillent au grain. Dès qu'ils apprennent qu'un groupe de résistants, sous les ordres de Saint-Martin, est installé à Justiniac, ils n'hésitent pas à encercler le lieu, à les bombarder, à les faire prisonniers, à les torturer avant de les assassiner au bord de la route. C'était le 26 juin 1944.

La stèle de Justiniac

De Justiniac, les Allemands, renseignés on ne sait comment, se mirent à la recherche d'autres résistants et un convoi de 17 véhicules se dirigera par Saverdun à la ferme de Piquetalent, tenue par la famille Maurette. Les S.S. fouilleront la ferme et ses alentours, questionneront Mme Maurette sur la présence de maquisards. Elle leur indiquera une direction opposée à celle prise par les résistants cachés dans le bois derrière la ferme. Ils rentreront bredouilles.

Néanmoins, ils retrouveront le fils Maurette près du lieu où ses amis avaient été exécutés. Ils l'abattront sauvagement d'une balle dans la nuque.

Ce jour-là, six personnes tombèrent sous les balles des barbares nazis.

 

Si vous voulez avoir d'autres renseignements sur ce sujet, lisez :

-" Bon papa a cassé sa pipe" (2°partie)

-" Témoignage de Mr Guy Landes"

-" Témoignage de Mr Saint Martin André"

accueil

sommaire