CHAPITRE 4 : les premiers doutes d'Axel

Nicole Aide n'aime pas du tout le nouvel élève. Elle décide de l'ensorceler parce qu'il est premier de la classe et qu'il est beau. De plus, depuis qu'il est arrivé, Nicole Aide et ses amies ne sont plus copines. Elles ne se parlent plus depuis l'histoire du bal. Elles ne s'entendent plus.

Nicole Aide décide de le transformer en souris mais elle sait qu'il faut être trois pour le faire. Toute la nuit, elle réfléchit comment elle va procéder. Le lendemain, elle arrive au collège. Dès que Nicole pénètre dans la cour, elle va voir ses deux amies.
« Il ne faut pas se disputer à cause d'un crétin comme Axel, affirme-t-elle. Si nous voulons devenir sorcières, il faut rester unies. »
Nicole leur explique le plan qu'elle pense réaliser contre Axel. Elles réfléchissent et décident de marcher avec Nicole. Elles se réunissent le soir même au cimetière infecté de gros rats noirs et poilus, dans le tombeau de leur oncle 'Charly'.
Elles consultent le grand livre des maléfices des sorciers. Elles tombent par chance sur la page 103. Joyeuse, Nîcole lit à haute voix:
« Pour transformer un humain, il faut :
- mixer de la bave de crapaud
- mélanger avec du jus de chaussette sale
- faire cuire une langue de vipère
- saupoudrer une cuillère à café de poudre d'os
- ajouter une cuillère à café d'arôme de vanille... et puis écraser une queue de souris. »
« On aurait besoin d'une queue de souris, propose Julie.
- Tiens ! Une souris ! hurle Nicole Aide.
- Il faut l'attraper! » s'écrie Léa Freuse.
Elle s'y jette dessus et l'attrape par la queue. A ce moment-là, elle prend un poignard et, d'un coup sec, lui coupe la queue. Léa se retrouve la main pleine de sang.
Elles passent une bonne partie de la nuit à composer cette potion. Nicole en versera dans le dessert d'Axel à la cantine. Elle hésite : peut-être qu'elle va tuer un mortel ou le transformer en souris pour le faire manger par un chat. Elles rentrent chez elles.
Soudain, sur le chemin du retour, Julie Nette prétend qu'elle a oublié son chouchou. Alors, elle retourne au cimetière et prépare le contrepoison indiqué à la suite de la précédente recette. Il devra contenir:
- du pipi de chien moisi
- une crotte de chat écrasée
- une langue de souris trouée
- une salamandre toute pourrie
- un rat d'égout tout étripé.
Satisfaite, elle rejoint ses amies à l'école avec, dans Sa poche, la fameuse potion.

Ce jour-là, à la cantine, une bonne odeur embaume la salle. De longues tables rectangulaires sont entourées de murs peints en blanc. Nicole ajoute discrètement sa potion maléfique dans le dessert d'Axel mais Johnny Gros, un petit gros aux cheveux châtain clair et au jogging trop large qui se baisse quand il s'assoit, le garçon le plus gourmand de l'école, lui pique le dessert (contenant le poison) au moment où il allait le manger. À peine avalé, l'énorme Johnny ne sait pas ce qui lui arrive.
À ce moment-là, Julie Nette aux cheveux blonds, aux yeux bleus et au chapeau de velours noir, se jette sur le goinfre qui se tort de douleur pour lui faire avaler de force son contre-poison. Quelques instants plus tard, Johnny reprend ses esprits.
«Il aurait pu mourir, pense Axel. Cela aurait pu être moi s'il ne m'avait pas pris mon dessert! Qui peut m'en vouloir au point de me tuer? »
Axel Aire a un petit doute sur ce qui s'est passé. Il décide de ne plus manger à la cantine. Il se demande Si ce ne sont pas ces trois jeunes filles bizarres qui lui en voudraient et Si elles ne sont pas un peu sorcières.

En rentrant chez lui, il réfléchit et décide d'aller à la bibliothèque de la ville. Il pose son cartable à la maison et part en courant faire ses recherches. Il arrive devant un magnifique et énorme bâtiment. Il entre. Des fauteuils en cuir fin et noir ornent l'intérieur. De grandes étagères sont garnies de livres. Il demande à la gentille bibliothécaire des renseignements sur les sorcières. Madame Lalecture, ses mèches blondes s'éparpillant autour de son beau visage, lui propose un livre de magie. Tomate prend l'ouvrage sous le bras et repart chez lui.

À peine arrivé, il dévore ce livre et découvre plein de choses: les magiciens font de la magie blanche et les sorcières font de la magie noire... Il cherche comment on reconnaît une sorcière. Il lit qu'elles ont souvent un bouton sur le nez, un chapeau pointu, une robe longue et noire. Il se rappelle que Léa a une verrue sur le nez, Julie porte souvent un magnifique chapeau et Nicole a toujours une robe noire. Il repose le livre.
Il a un mauvais pressentiment parce que ces 3 filles sont toujours ensemble.
« Elles feraient une bonne sorcière à toutes les trois ! En plus, quand elles ne sont pas au collège, il ne se passe rien, et quand elles sont là, il se passe plein de trucs. C'est vraiment étrange. »
Il décide d'en parler à sa mère.
« Je crois qu'il y a des sorcières à l'école.
- Bah ! Tu sais bien que, les sorcières, ça n'existe pas ! » lui répond-elle.