CHAPITRE 6: Magie noire.

Axel se méfie de ces filles bizarres.
« Il faudrait que je monte un plan, pense-t-il. Mais comment lutter contre ces sacrées sorcières. Il faudrait que je trouve une idée géniale pour m'en débarrasser. Au fait, j'ai entendu dire par mes copains qu'un film sur les sorcières passait sur les écrans de la ville.»
Il décide d'y aller. Il va voir sa mère.
« Maman, prête-moi de l'argent, je vais au cinéma ! Je vais me changer!»
Une fois prêt, Axel s'écrie:
« Dépêche-toi, maman! Ça va commencer!
- Calme-toi, mon chéri ! Et puis d'abord, que vas-tu voir?
- Je vais voir 'Nuit sanglante' ! » hurle Axel qui claque la porte en ayant empoché le billet tendu par sa mère.
À la sortie du cinéma, il traverse le square et aperçoit Léa Freuse en compagnie de Julie Nette et de Nicole Aide. Il décide de les suivre. Elles empruntent un chemin broussailleux et boueux en direction du cimetière. Puis, elles passent une vieille grille en fer qui grince quand elles l'ouvrent. Ensuite, Axel les imite. Comme elles, il se glisse par l'ouverture du portail du cimetière. Dans un geste brusque, il pousse un peu plus les barreaux. Un grincement retentit. Léa se retourne, elle se sent suivie!
«Que fais-tu? demande Julie.
- Il me semble avoir entendu du bruit derrière nous, affirme Léa.
- Je n'ai rien entendu du tout! » prétend Nicole.
Elles se remettent à marcher à travers les tombes délabrées. Soudain, Léa s'arrête devant un immense tombeau.
« Voilà notre repaire ! » s 'écrie 'Boule Rousse' en se retournant vers ses copines.
Axel, surpris, a juste le temps de se glisser derrière une tombe. Il en profite pour regarder autour de lui cet endroit qui lui donne la 'chair de poule'.
De grands arbres au feuillage sombre encerclent ce lieu de recueillement. Le vent glacé qui souffle lui donne des frissons. Il se dit:
« Ça a dû être facile pour les sorcières de s'installer dans ce lieu de culte abandonné dès la tombée de la nuit.»
Il se souvient de ce que son copain, Johnny le gros qui habite depuis longtemps là (il connaît tous les secrets de sa ville natale!), lui avait dit que les gens du village parlaient de la forêt et de son cimetière comme d'un endroit maléfique. Les bûcherons et les paysans qui logeaient juste à côté racontaient que, chaque nuit de pleine lune, des morts-vivants hantaient ces lieux.
Axel sent un frétillement dans ses pieds. Il baisse son regard sur un crapaud, aux yeux exorbités, qui saute sur son soulier. Son cœur bondit dans la poitrine. Effrayé, il rejette l'animal d'un coup sec et l'écrase d'un coup de talon rageur. Il retrouve son calme. Son cœur bat plus régulièrement et moins fort.
La bise lui glace le dos. Il pense à sa mère qui est certainement au chaud en train de faire la cuisine. Pour Axel, sa maman, grande et svelte, est la meilleure mère du monde et la plus douce. Il la trouve belle comme le jour: elle a des cheveux couleur prune et de grands yeux verts en amande. Axel se secoue la tête et revient sur terre. Il a l'impression que les esprits tournent autour de lui.
Mais des sons prononcés à voix basse, apportés par une bise légère, lui parviennent. Il s'approche de la tombe de 'Charly' et tend l'oreille.
«D'après notre vieux grimoire, dit Nicole Aide, on doit mélanger notre sang pour nous unir. Comme ça, on ne se disputera plus et on aura plus de pouvoir. »
À ce moment, Axel a le déclic, il comprend qu'il doit les faire se disputer. Il doit se retenir pour ne pas hurler de joie. Il s'éclipse en silence.

Il revient chez lui. Sa mère s'écrie:
«Que fais-tu dehors à cette heure-ci ? Tu devrais déjà être dans ta chambre en train de faire tes devoirs ! !!
- Mais maman, tu dois me croire. À l'école, il y a des sorcières méchantes et horribles. »
Sa mère se calme immédiatement.
« Tu devrais aller te coucher. Je vais t'apporter du potage!»
Il obéit, tête basse, et rejoint sa chambre. Quelques instants plus tard, des pas effleurent le parquet, une main pousse la porte:
« Mon dieu, mon pauvre chéri, que je suis maladroite J'ai fait tomber ton pain dans la soupe! »
Elle lui colle un gros baiser baveux sur la joue avant de s'en aller.

Après son départ, Axel recommence à réfléchir comment il pourrait empêcher ces trois sorcières de s'unir pour mélanger leur sang. En attendant de trouver une solution, il décide d'essayer de les séparer en tentant de semer la discorde entre elles.

Le lendemain matin, le voilà qui repart à l'école. Il aperçoit non loin de lui les trois sorcières en train de discuter. Il décide d'aborder le sujet, il en trouve un parfait: "la beauté" . Il s'approche d'elles et leur lance:
« Bonjour, les filles, vous êtes magnifiques!
- Merci beaucoup ! s'exclame Julie Nette en rougissant de plaisir.
- Tu es un menteur! Moi, je suis laide comme un pou, réplique Léa.
- Tu as raison, répond Axel.
- Oui, je sais, mais Julie a tort, c'est nul d'être belle.
- Oh si ! Moi, au moins plusieurs garçons sont amoureux de moi! » affirme fièrement celle-ci.
Nicole, qui écoutait jusque-là attentivement, ajoute simplement:
« Bof! Moi, ça m'est égal. Je suis très bien comme je suis. Au moins moi, je ne passe pas trois heures le matin devant la glace à me maquiller, à me brosser longuement les cheveux ou à m'y faire des nœuds. »
Elles commencent à se chamailler et Axel à se frotter les mains de contentement. Il est sur le point de partir quand il entend Julie s'exclamer:
« Voyons, retombez sur terre, arrêtons de nous quereller! Vous savez bien qui nous sommes ! Nous n'avons pas le droit de nous disputer ! »
Déçu, Axel se dit:
« C'est impossible qu'elles se séparent! Elles sont unies pour la vie ! Je vais essayer une autre tactique : celle du sang !"