CHAPITRE 10

FETE A LA MAISON

Ma pauvre petite maîtresse Lisa est traumatisée par tout cela. Elle est dans les bras de sa maman depuis cinq minutes et, moi, je n’ai droit à rien. Ils me prennent pour un chien qui ne vaut rien du tout. Seul le lieutenant me fait la plus belle caresse de ma vie.
Ensuite, nous rentrons à la maison pendant que les flics interrogent les kidnappeurs, qu’ils leur mettent les menottes et tout ce qu’ils font habituellement. Les enfants jouent aux braves en racontant leurs exploits.

Mais en fait, c’est moi le héros de toute cette histoire fabuleuse. Soyons un peu réalistes, c’est tout de même moi qui ai tout fait pour mener cette enquête.
J’ai retrouvé les pompons qui nous ont amenés à l’entrepôt, repéré la bonne camionnette à la vitre brisée, découvert la cave grâce à mon flair, combattu contre ‘Crâne d’oeuf’ pour que Jonathan et Sophie se faufilent à l’intérieur de la pièce, réussi à m’enfuir pour prévenir les parents, ramené la police, pulvérisé le plafond de la cave et délivré les enfants !!!
Car après, je ne sais pas trop ce qu’ils ont fait. C’est moi qui ai flairé toutes les pistes et ils se prennent pour des petits champions ! Me voilà, Milou peut prendre sa retraite.
Ce soir, nous, on va faire la fête à la maison. Il faut que je me fasse beau. Ils me font prendre un bain. J’ai de la mousse plein les yeux. Lisa et Sophie me font des compliments. Et moi, bien sûr, je les regarde innocemment et tendrement. Elles me rendent un sourire chaleureux. Tiens ! Jonathan m’apporte un cadeau. Il l’ouvre et j’admire un magnifique collier serti de pierres, comme je voulais. Mes maîtres ont dû me l’acheter parce que j’ai sauvé leurs enfants et parce qu’ils ont gagné au loto. Il me va comme un gant. Je suis sublime !

Les parents ont invité plein de personnes. On ne sait plus où se mettre. Il y a des copines de Lisa et de Sophie, des copains de Jonathan, des amis de la famille Crouton. Mais le plus intéressant, c’est la petite chienne de Mme Lamartine, l’institutrice de Lisa. Elle s’appelle Tina. C’est un labrador, elle aussi comme moi. Je crois que j’ai une ouverture avec elle. Elle est si belle ! Elle est beige, un peu dorée, mais très jolie. Je crois que cette soirée va me plaire !
Bon ! Parlons un peu du repas : mon amie et moi, nous nous sommes enfilé 10 os et 80 croquettes chacun ! Quel délice ! Pour mes maîtres et leurs invités, il y a de la paella, la spécialité de Martine, des crevettes avec de la mayonnaise, des carottes râpées et plein d’autres choses...

Maintenant, je dois vous laisser. Je vais avec mon amour regarder le coucher du soleil sur le bord de la Garonne.

page précédente

page sommaire

page accueil