Plan du site. Index des notules.
 

Notule bibliographique

Diamond, Jared
Deux ouvrages viennent de paraître récemment, l'automne 2000, aux éditions Gallimard: De l’inégalité parmi les sociétés. Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire; et Le troisième chimpanzé. Essai sur l'évolution et l'avenir de l'animal humain. Un extrait de ce dernier texte est disponible sur le site Lire.
On peut lire un entretien publié dans Le Monde, le 12/01/2001: "La culture ne se développe pas sous vide!"; dans le même numéro, sont disponibles: "Les semences de la guerre" et l'article de Jean Brinbaum, "Diamond, vers un matérialisme écologique".
Sur le réseau, un article intitulé "L'étrange régime alimentaire de perroquets mangeurs de terre", publié dans la revue Nature du 8 juillet 1999, disponible sur le site de la revue La Recherche, rappelle opportunément que J. Diamond est professeur de physiologie à la faculté de médecine de Los Angeles.
Dernière parution: Pourquoi l'amour est un plaisir, 192 p., Hachette, 3/1999.
 

Diamond, Jared, De l’inégalité parmi les sociétés. Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire, Gallimard, trad. de l'anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat , 492 pages, collection NRF Essais, Gallimard, 12/2000.

Notule de l'éditeur.
"La question essentielle, pour la compréhension de l'état du monde contemporain, est celle de l'inégale répartition des richesses entre les sociétés : pourquoi une telle domination de l'Eurasie dans l'histoire ? Pourquoi ne sont-ce pas les indigènes d'Amérique, les Africains et les aborigènes australiens qui ont décimé, asservi et exterminé les Européens et les Asiatiques ?
Cette question cruciale, les historiens ont renoncé depuis longtemps à y répondre, s'en tenant aux seules causes prochaines des guerres de conquête et de l'expansion du monde industrialisé. Mais les causes lointaines, un certain usage de la biologie prétend aujourd'hui les expliquer par l'inégalité supposée du capital génétique au sein de l'humanité.
Or l'inégalité entre les sociétés est liée aux différences de milieux, pas aux différences génétiques. Jared Diamond le démontre dans cette fresque éblouissante de l'histoire de l'humanité depuis 13 000 ans. Mobilisant des disciplines aussi diverses que la génétique, la biologie moléculaire, l'écologie des comportements, l'épidémiologie, la linguistique, l'archéologie et l'histoire des technologies, il marque notamment le rôle de la production alimentaire, l'évolution des germes caractéristiques des populations humaines denses, favorisées par la révolution agricole, le rôle de la géographie dans la diffusion contrastée de l'écriture et de la technologie, selon la latitude en Eurasie, mais la longitude aux Amériques et en Afrique."


Diamond, Jared, Le troisième chimpanzé. Essai sur l'évolution et l'avenir de l'animal humain, trad. de l'anglais par Marcel Blanc, 468 pages, collection NRF, Essais, Gallimard, novembre 2000.

Notule de l'éditeur.
"La chose est désormais connue de tous : l'homme, partageant plus de 98 % de ses gènes avec le chimpanzé pygmée et le chimpanzé commun, représente, dans le monde animal, le troisième chimpanzé. On en mesure habituellement peu les implications. Le langage, l'art, la technique et l'agriculture - qui distinguent ce chimpanzé - sont le fruit d'une évolution non pas seulement anatomique, mais également comportementale : le cycle vital de l'homme se particularise par le faible nombre de petits par portée, les soins parentaux bien au-delà du sevrage, la vie en couple, l'espérance de vie, la ménopause. Autant de traits qui soulèvent le problème de l'éventuelle présence de précurseurs dans le monde animal, et du stade auquel le troisième chimpanzé fit le saut quantique en matière de réussite évolutive, avec l'acquisition de l'aptitude au langage, il y a moins de cent mille ans. Alors l'animal humain déploie tous ses traits particuliers - à commencer par son aptitude unique à détruire massivement son genre, et sa capacité à détruire les écosystèmes, à ruiner la base même de sa propre alimentation. Génocide et holocauste écologique posent désormais la question cruciale de l'extinction de l'espèce humaine, à l'instar de milliards d'autres espèces disparues au cours de l'histoire de l'évolution. Telle est l'ampleur de la perspective que Jared Diamond ouvre, avec une éblouissante culture scientifique, géographique et historique, dans cet ouvrage sans égal."
 


 
Site de philosophie de l'Académie de Toulouse
Responsable du site: Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr