Archives des publications - S
Responsable du site:
Jean-Jacques Delfour
j.jacques.delfour@ac-toulouse.fr



 
 
Retour à l'accueil général
Archives des revues
Archives des livres par date
Auteurs contemporains non francophones

 
A B C D E F G H I J K L M N
O P Q R S T U V W X Y Z


— Saffrey, H-D, Le néoplatonisme après Plotin, Vrin, 2001.
— Sagnier, Christine, Jean Pic de la Mirandole, De Vecchi, 2000.
— Saint-Sernin, Bertrand, Whitehead. Un univers en essai, Vrin. 2000. «Analyse et philosophie». 208 p.
— Saint-Bonnet François, L' état d'exception, Février 2001, P.U.F., ISBN 2130501362. - Par-delà des ordonnancements juridiques profondément différents, cette étude du droit public de crise, de l'Antiquité à nos jours, permet d'identifier des constantes dans le discours justificatif. L'état d'exception, qui fait appel aux notions d'impérieuse nécessité et d'évidence, échappe à l'interprétation (juridique) et au choix (politique). L'ombre de l'abus de pouvoir peut être dissipée si l'évidente nécessité, qui relève du jugement esthétique, est ressentie par les gouvernants et les gouvernés.
— Sallis, John, Chorology. On beginning in Plato’s Timaeus (Studies in Continental Thought). Bloomington-Indianapolis, Indiana University Press, 1999, 23 x 16, xiv-172 pp.
— Saltel Philippe, Les philosophes et la haine, Ellipses Marketing, 2001. ISBN: 2-7298-0575-3
— Sanchez de la Torre, Angel, La tyrannie dans la Grèce antique. Traduit de l’espagnol par Delphine Pasquet (Bibliothèque de philosophie comparée. Philosophie du droit, 15). Bordeaux, Éditions Bière, 1999, 22 x 15, 250 pp.
— Sartre Jean-Paul, La mauvaise foi. Première partie, chapitre 2 de l'Etre et le Néant, Hatier, 2001. ISBN: 2-218-73394-3
— Saudan, Alain, Fonder la loi, Pommier, coll. : quatre a quatre, 10/2000.
— Sapoval, Bernard, Universalités et fractales, Flammarion, coll.: nouvelle biblio. Scientifique, 2000.
— Sasso, Robert (éd.), Vocabulaire de la philosophie contemporaine de langue française, avec la participation de J.-P. Alcantara, J.-P. Cléro, J.-L. Gautero, D. Gil, J. École, M. Élie, D. Janicaud, J.-P. Paccioni, J. Paymal, M. Prieur, P.-A. Miquel, R. Sasso, A. Tosel et A. Villani. Centre de recherches d’histoire des idées de l’Université de Nice. 1999. « Noésis ». 212 p.
— Scherer René, L'écosophie de Charles Fourier. Deux textes inédits, Economica, 2001. ISBN: 2-7178-4257-8
— Schmitt, Carl, Le nomos de la terre, P.U.F., 2001.
— Schmitt Jean-Claude, Le corps, les rites, les rêves, le temps. Essais d’anthropologie médiévale, Bibliothèque des histoires, Gallimard, 2001. - ISBN 2070760790
— Scholem Gershom, Walter Benjamin. Histoire d'une amitié, Hachette, 2001. ISBN: 2-01-279024-0
Schopenhauer, Arthur, Philosophie et science, L.G.F., 2001.
— Schott-Billmann, France, Le besoin de danser, Odile Jacob, 1/2001.
— Scriven Michael, Jean-Paul Sartre. Politique et culture dans la France de l'après-guerre, La chasse au Snark, 2001. ISBN: 2-914015-11-9
— Sebbah, François, Levinas, Les belles lettres, coll.: figures du savoir, 2000.
— Sénèque, Apprendre à vivre. Lettres à Lucilius, édition 2001, Arléa, 2001. ISBN: 2-86959-543-3
— Seron, Denis, Introduction à la méthode pénoménologique, De Boeck Universite, 2001.
— Serres, Michel, Eloge de la philosophie en langue française, Flammarion, coll.: champs Flammarion, 2000*.
— SERS Philippe, Totalitarisme et avant-gardes. Au seuil de la transcendance, Belles Lettres – Sortilèges, 2001. ISBN: 2-251-42017-7
— Sfez, Lucien (sous la direction de), L'utopie de la santé parfaite, Colloque de Cerisy, collection "la politique éclatée", janvier 2001, P.U.F.
— Sfez Lucien (sous la direction de), L’utopie de la santé parfaite, collection: La politique éclatée, P.U.F., janvier 2001. - Que le corps soit une réalité et la santé un bien précieux que la science et la technologie nous aident à préserver, personne n'en doute. Ce qui est contesté et dénoncé dans les contributions des intervenants, c'est l'inflation des discours et des pratiques alimentant le fantasme d'une santé et d'un corps parfaits, reconstruits par la technologie. Il s'agit d'une utopie en voie de réalisation qui a des conséquences sociales, économiques et politiques importantes. Cette utopie est analysée par les différents participants, médecins, philosophes, anthropologues et sociologues, réunis dans ce Colloque de Cerisy. - Colloque de Cerisy, 11 au 19 juin 1998. ISBN 213051135X. - Notule de l’éditeur.
— Sfez Lucien, Le rêve biotechnologique, Que sais-je?, P.U.F., Mars 2001, ISBN 2130506151. - Les biotechnologies ne sont pas seulement des techniques. Elles s'expriment aussi par des discours et suscitent parfois des peurs irrationnelles. L'auteur analyse ici discours et pratiques de quelques projets et montre comment idéologie, utopie et science-fiction y sont étroitement associées. - Notule de l’éditeur.
— Shayegan Daryush, La lumière vient de l’Occident. Le réenchantement du monde et la pensée nomade, Editions de l’Aube, 2001, ISBN: 2-87678-656-7
— Shuming, Liang, Les cultures d'Orient et d'Occident et leurs philosophies, P.U.F., 2000.
— Sibony Daniel, Psychanalyse et judaïsme. Questions de transmission, Flammarion, 2001.
— Simplicius, Commentaire sur les Catégories d’Aristote. Chapitres 2-4, Les Belles Lettres – Sortileges, 2001, ISBN: 2-251-18001-X. - Ce volume prend la suite des deux fascicules publiés dans la série Philosophia antiqua ( Simplicius. Commentaire sur les Catégories, fasc. I: Proème, trad. de Ph. Hoffmann, commentaire par I. Hadot [vol. 50] , et fasc. III: Premier chapitre, trad. de Ph. Hoffmann, commentaire par C. Luna, Leiden-Kobenhavn-Köln 1990 [vol. 51]). Il sera suivi d'autres volumes qui, nous l'espérons, permettront de donner une traduction française intégrale du commentaire de Simplicius sur les Catégories. Ce volume, consacré aux chapitres 2 à 4 des Catégories, par lesquels se termine le préambule à l'exposé des catégories proprement dit, a pris une ampleur considérable à cause de la comparaison analytique avec les sept autres commentaires néoplatonciens sur les Catégories: Porphyre, Dexippe, Ammonius, Philopon, Olympiodore, Elias, Boèce. Cela nous a permis d'établir les rapports entre ces textes et de décrire la technique exégétique propre à chacun d'entre eux. Ces résultats une fois acquis, il sera possible de réduire considérablement la taille des volumes qui vont suivre. – Notule de l’éditeur.
— Sgalambro Manlio, Traité de l'âge. Une leçon de métaphysique, Payot, mars 2001
— Sineau Mariette, Profession: femme politique. Sexe et pouvoir sous la Cinquième République, Presses de Sciences Po, 2001, ISBN: 2-7246-0853-4
— Skinner Quentin, Machiavel, Le Seuil, 2001. Il s'agit d'une synthèse de l'œuvre et de la vie du Florentin, écrite en réaction à la réputation qui lui est faite depuis sa mort, voici plus de quatre cent cinquante ans, d'avoir plongé la politique dans l'enfer de l'immoralisme en valorisant la ruse, la duplicité et l'exercice de la mauvaise foi. D'où vient cette sombre renommée? Est-elle réellement fondée? C'est dans le texte machiavélien lui-même que Quentin Skinner va chercher des réponses, en lisant Le Prince, les Discours sur la Première Décade de Tite-Live, L'Art de la guerre et les Histoires florentines dans leur contexte intellectuel, entre Savonarole et les Médicis. Ce livre vient combler une lacune, les œuvres de Machiavel n'étant pas toutes disponibles en France, et les études machiavéliennes y étant rares.
— Skinner Quentin, Les fondements de la pensée politique moderne, Albin Michel, 2001. - Dans cette célèbre somme d’histoire de la pensée politique (XIIIe s.-XVIe s.), enfin accessible en français, Quentin Skinner propose à la fois une introduction aux divers courants de pensée et une interprétation des écrits politiques de Dante, Marsile, Bartole, Machiavel, Érasme, Thomas More, Luther et Calvin, Bodin, Montaigne, etc. Plus que l’histoire des " textes classiques ", c’est celle des idéologies que propose l’auteur, en suivant l’élaboration progressive du vocabulaire de la pensée politique moderne, notamment en ce qui concerne le concept clé d’" État ". À travers quatre siècles d’alliances et d’affrontements, Quentin Skinner met en scène une pléiade d’acteurs illustres ou obscurs, dont le bouillonnement des idées a donné naissance à celles qui aujourd’hui nous paraissent si familières. – Notule de l’éditeur.
— Skulason Pall, Le cercle du sujet dans la philosophie de Paul Ricœur, L’Harmattan, ISBN : 2747503216, 2001.
— Sloterdijk, Peter, La mobilisation infinie ; vers une critique de la cinétique politique, Bourgois, 10/2000.
— Sloterdijk, Peter, Domestication de l’être, Mille et une nuits, 2000.
— Smet François de, Les droits de l'homme. Origine et aléas d'une idéologie moderne, Le Cerf, 2001. ISBN: 2-204-06719-9
— Sojcher, Jacques, L’obscure clarté des apparences, Complexe, 9/2000.
— Spector, Benjamin, La société, Flammarion, coll.: Garnier-Flammarion, 2000.
— Spector Céline, Le vocabulaire de Montesquieu, Ellipses Marketing, 2001. ISBN: 2-7298-0455-2
— Spitz, Jean-Fabien, L’amour de l’égalité Essai sur la critique de l’égalitarisme républicain en France 1770-1830, Vrin–EHESS. 2000. « Contextes ». 288 p.
— Spitz Jean-Fabien, John Locke et les fondements de la liberté moderne, P.U.F., 2001, ISBN: 2-13-051937-7
— Stancati, C, Henri Bergson. Esprit et langage, Mardaga pierre, coll.: philosophie et langage, 2000.
— Stekel, Wilhelm, Technique de la psychothérapie analytique, Payot, 2001.
— Steiner George, Grammaires de la création, Gallimard, NRF ESSAIS, 432 pages. Ce tournant de siècle est marqué par une lassitude foncière. Ontologique, dirait-on: la chronométrie intime, les contrats avec le temps qui déterminent si largement notre conscience indiquent la fin d'après-midi. Nous sommes des tard venus. Du moins avons-nous le sentiment de l'être. On nous dirait ployés vers la terre et vers la nuit, comme des plantes à la tombée du jour. Quel impact ces temps couverts ont-ils sur la grammaire - c'est-à-dire l'organisation articulée de la perception, de la réflexion et de l'expérience, la structure nerveuse de la conscience qu'elle communique avec elle-même et les autres? Que deviennent les temps verbaux qui organisent notre présence au monde quand les sciences humaines et les arts, désenchantés par la glose, ne croient plus possible la création, mais que les sciences sont, elles, saisies par l'ivresse de la découverte des commencements, possible dans les temps à venir? Faut-il vraiment désormais que du futur la pensée et les arts fassent table rase? Au crépuscule des utopies - politiques, théologiques, philosophiques -, qui n'appartiennent plus à notre syntaxe, George Steiner a écrit le premier in memoriam pour les temps futurs. Du temps où la découverte des origines de la matière n'entendait pas encore tenir lieu de réflexion sur le néant, donc sur la création.
— Stevens, Annick, L’ontologie d’Aristote au carrefour du logique et du réel, Vrin. 2000. «Bibliothèque d’histoire de la philosophie». 304 p.
— Stiegler Barbara, Nietzsche et la biologie, collection: Philosophies, P.U.F., Mars 2001. – En restituant le contexte biologique de la corporéisation du sujet conduite par Nietzsche, ce livre montre qu'une nouvelle réflexion apparaît: le sujet, corps vivant, se constitue dans l'épreuve toujours blessante d'une altérité qui lui résiste. On peut alors tenter de comprendre le programme de sélection selon Nietzsche et ses relations avec le biologisme et l'eugénisme. Les interrogations actuelles sur la souffrance, la maladie, la mort, les manipulations du vivant, rejoignent les questions que déjà Nietzsche se posait sur le corps vivant. - Notule de l’éditeur.
— Straus, Ervin, Du sens des sens ; contribution a l’étude des fondements de la psychologie, Millon, coll. : Krisis, 9/2000.
— Strauss, Leo, Nihilisme et politique, Rivages, 2000.
— Strowel, Alain/Dumont, Hugues/Mandoux, Patrick/Tulkens, Pas de liberté pour les ennemis de la liberté? Groupements liberticides et droit, Bruylant (Emile), 2001.
— Sublon, Roland, In-croyable amour. Le sujet de la théologie. Paris, Cerf, 2000, 22 x 13, 170 pp.
— Suarez F., Les êtres de raison. Dispute métaphysique LIV, Vrin, 2001, ISBN: 2-7116-1513-8
— Sueur Jean-Jacques, Une introduction à la théorie du droit, Paris, L’Harmattan, coll. Logiques juridiques, 2000. - Les juristes n’ont pas tous la même perception de l’objet-droit parce qu’ils n’en font pas tous le même usage. Il leur arrive même de faire du droit sans savoir le droit qu’ils font, pour paraphraser R. Aron. Le théoricien est réputé être celui qui contemple l’objet en question d’un peu plus haut ou d’un peu plus loin – de si haut et de si loin, disent ses détracteurs, qu’il finit par perdre de vue l’essentiel, qui n’est autre que la vie sociale, le monde vécu, etc. C’est oublier que rien n’est donné en ce monde : ni la règle de droit elle-même, supposée apaisante (mais elle ne l’est pas toujours), ni ce qui l’environne (institutions, techniques juridiques). Il faut construire l’objet avant de le penser : ce message, que G. Bachelard a depuis longtemps prodigué à l’usage de tous les savants, le juriste le fait sien aujourd’hui plus volontiers qu’hier. La théorie du droit à mi-chemin de la philosophie juridique et du droit positif, est le lieu encore indécis vers lequel convergent ces différentes préoccupations. À ce titre il s’agit d’un état d’esprit autant que d’une discipline à part entière. L’étudiant en droit, qui n’est pas encore un praticien et que son statut d’étudiant contraint, bon gré mal gré, à s’interroger sur la nature de son objet d’étude ne peut, en tout étant de cause, faire l’économie de ce “ détour théorique ”. On espère que ces quelques mises au point lui seront utiles dans ce travail de clarification. – Notule de l’éditeur.
— Suppes, Patrick, Logique du probable, Flammarion, 2000.
— Sys, Jacques, Les imaginaires christologiques, Presses univers. Septentrion, coll.: imaginaires, 2000.
— Szabo, Arpad, L’aube des mathématiques grecques, Vrin. 2000. « Mathesis ». 368 p.
— Szczeciniarz, Jean-Jacques, Copernic et la révolution copernicienne, Flammarion, coll.: figures de la science, 2000.
— Szendy, Peter, Écoute. Une histoire de nos oreilles, Minuit, 2001.
 

Retour au sommaire.