Akari Kurosaki est journaliste à Tokyo, au Japon. Elle est correspondante de la presse francophone dans son pays : elle écrit beaucoup pour des revues françaises, notamment informatiques.

Elle a souhaité offrir sa participation au "Tumulus" en rédigeant (gratuitement) un article exclusif sur une école primaire publique de Tokyo, l'école Shinno.


École primaire Shinno, une école au centre de Tokyo ou l'on étudie aussi bien la nature que l'informatique

Akari Kurosaki, Tokyo

pour le travail en informatique, chaque enfant utilise un ordinateur portable

photo : école primaire Shinno

 

Bien que Tokyo soit la capitale du Japon où plus de 23% de la population totale se concentre, l'on y connait aussi un dépeuplement dans certains quartiers du centre.

Récemment beaucoup d'écoles ont fermé ou ont fusionné car les habitants et leurs enfants quittent le centre de cette ville.

L'école primaire publique Shinno est dans ce cas.

Au Japon, l'école primaire dure 6 ans et les enfants la fréquentent de 6 à 12 ans. Cette école a été fondée en 1921 et comptait 1000 élèves; aujourd'hui elle a 12 maîtres pour 75 élèves.

Dans un quartier favorisé par la nature, en pleine ville, elle porte tous ses efforts sur l'observation de la nature et les échanges par ordinateur avec d'autres écoles.

 

En général, dans les écoles publiques, les cours ont lieu du lundi au samedi à partir de 8h50, sauf pour les deuxième et quatrième samedis du mois. Les élèves des 4ème et 5ème années ont 36 périodes de classe par semaine et chaque classe dure 45 minutes.

L'emploi du temps prévoit des cours de japonais, d'arithmétique, de science, d'étude sociale, de gymnastique, de musique, de peinture et de travaux manuels ; en 5ème année, on commence les cours de cuisine et de couture.

A l'école Shinno, les élèves ont des cours de conversation anglaise une ou deux fois par mois.

En plus des cours réguliers, à partir de la 4ème année, les élèves participent aux activités des clubs et à partir de la 5ème année, ils font partie de différents comités. Grâce a de telles activités, les élèves apprennent la créativité et l'esprit d'entente.

Le déjeuner est aussi l'occasion d'apprendre la vie en communauté : on se sert à tour de rôle et l'on prend les repas avec les maîtres; le menu est identique pour toutes les classes; par exemple voici celui d'une journée ordinaire : du pain, du lait, des légumes chauds, du gratin et une orange.

 

 

" En échangeant avec des écoles étrangères, les élèves apprennent à se présenter eux-mêmes et à élargir leur champ de vision " voici ce qu'a déclaré un maître de Shinno qui est en charge d'Internet ; il s'intéresse au système Freinet et il voudrait nouer des échanges avec des écoles françaises par l'intermédiaire de la peinture sur écran d'ordinateur.

 

A.K.

 

Scène d'observation de la nature par vidéo.
Les élèves mettent les casquettes d'uniforme.

photo : école primaire Shinno

 

Retour à la page de bienvenue ("home page") / Retour au sommaire / Retour à la page "presse" / Sommaire Tumulus 12 / Retour aux "dossiers"